Revenir à l'index

Les figures de l'ombre et ce rire démon.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à tous pour avoir fait vivre le forum.
FERMETURE DU FORUM 

Partagez | 
 

 Les figures de l'ombre et ce rire démon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
.................................
Rapports écrits : 21
A rejoint Quantico le : 17/09/2011
Sur l'avatar : Heath Ledger
Copyright avatar : Amiro_c
Équipe n° : FBI 1

DOSSIER CONFIDENTIEL
Relations - Liens:
Emploi:
État civil:

MessageSujet: Les figures de l'ombre et ce rire démon.   Ven 23 Sep - 17:49

7 ans plutôt, Richmond, Virginie.

Si j’avais un pouvoir, j’aurais choisi d’être amnésique. Enfaite non, j’aurai choisi Alzheimer ça serais plutôt pratique. Des lors on ne peut pas m’en vouloir ni même me blâmer, ils pourront le faire mais ce qui sera certainement différent est ma mémoire. Je ne là contrôlerai plus, libéré des contraintes morales et logiques. On dira que j’étais tellement défoncé que je ne me souvenais plus de ma propre identité, j’aurai l’honneur des critiques amers de mes confrères et les railleries euphoriques de mes ennemis. N’est-ce pas hilarant tout ça ?
La réalité se positionne comme un bloc de pierre devant moi, ma fantaisie s’écroule comme des cartes.
~~ Jimmy, Jimmy, bon dieu Jimmy ! Ouvre les yeux tu es tout aussi coupable que ses criminels, as-tu oublié ce que tu as fait ?~~
• Cette voix m’agace et dieu sait combien elle me rend fou. Je le vois encore entre mes mains agoniser, sa respiration qui lutte pour ramener de l’air et moi qui tremble, moi à ma propre merci. Je le regarde simplement tenant entre mes mains son coup qui saigne, il me scrute d’un regard que je ne comprenais pas. Etais-ce du mépris ? Non je crois que cela ressemblé à de la tristesse mélangé à la pitié…Il y a plusieurs choses qui nous rappel que tout compte fait ; on est des simples êtres humains, il y aura toujours des vies d’innocents arraché et toujours des criminels qui court. Arrivé à un certain point, on réalise la valeur de la vie humaine, ce que nous avons fait, ce que nous n’avons pas encore fait et qui peut être fait. Prendre conscience de ce qu’on peut améliorer et ce qu’on doit inévitablement changer, chercher au plus profond de moi ce que je crains vraiment d’un changement jugé bon par autrui. Essayer de prendre de nouvelles dispositions, voir le monde d’un autre œil.
• Je fouille en moi-même, je crois que je marche dans le gouffre depuis un certain temps. Et toi mon frère, mon ami de toujours, toi qui connais mon âme aussi bien que mon esprit. Tu sais ce que je suis entrain de devenir, ce que je crains d’être. Je me jette dans cette folie, mon jugement s’altère et cette vision si obscure et désespéré me noie dans le doute.
Ta disparition Sam ma traumatisé ou dois-je dire ta folie grand frère, tu t’es débarrassé de moi si facilement ce jour-là mais moi tu me hante jour comme nuit de ta folie narcissique. Je crois que c’était le début de ma descente, après tout la drogue m’aider à faire disparaître chaque remord et insanités que j’aurai pu dire à propos de toi. Puis le temps à passer, maman était parti elle aussi. Je ne sais pas si elle ma vraiment aimer un jour, je n’ai pas pleuré à sa mort. Ça serais ridicule de jouer le rôle du fils modèle, m’enfin je ne t’apprends rien de nouveau toi qui me connais plus que moi-même. Pourtant à ses drames je me suis relevé, je rejoignis le FBI. Je sais que tu t’étonne de mon choix, je ne vais pas expliquer mes raisons. Une enquête avait mal terminé Sam ! Et je n’ai pas pu oublier ni faire face à ma faiblesse.
• Ce garçon de six ans que je n’ai pas pu sauver, il s’appelé Joshua. J’entends encore sa respiration, elle tambourine à mes oreilles. Sa mort ma assommé, elle ma terrassé. Je ne peux l’oublier car je sais que lui ne m’oubliera jamais. C’était le 11 Mars 2004 que j’ai laissé ce gosse mourir, son psychopathe de père voulait purifier sa femme et son fils. Il disait que dieu le lui avait demandé, je n’ai pas pu arriver attend pour le sauver. Ce salaud lui avait déjà tiré une balle, ce malade avait tué son propre fils Sam ! Alors j’ai crié au secours mais ici tout le monde cris au secours. Sam tu t’en doute bien j’ai changé, en bien ou en mal qu’importe. Tu en es responsable en partie, oh mais je ne rejette pas la faute sur toi ! Rassure-toi grand frère, je suis responsable de mes actions.
~~Jimmy, Jimmy toi et tes folies ! En danger d’abdiquer, tu frôle ta propre mort de tes propres mains.~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les figures de l'ombre et ce rire démon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In your mind :: Autres villes ou continents-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit